Archive pour la catégorie ‘DÉFENSE DE LA PROFESSION’

Loi Fourcade : Un combat épuisant

Lisez nos arguments contre le rachat de notre profession par les mutuelles (article 22), contre l’information sélective et tronquée de nos devis par le rajout du coût des laboratoires de prothèses (article 6).

Lettre à M. THON : Un magistrat qui baigne dans la partialité

Toute juridiction française doit symboliser l’honneur, le respect et l’impartialité pour rendre la justice digne de ce nom. M. THON, Magistrat de l’Ordre Administratif, viole l’honneur de la justice en ouvrant à la justice disciplinaire des compromissions insupportables de partialité par la présence de Me VASSAL, l’avocat qui trahit ses clients.

DSI a dénoncé ces violations inadmissibles dans un pays démocratique. Une lettre a été adressée à Monsieur THON lui demandant des explications sur ses agissements.

Lire la suite, cliquez ici…

DSI : LE COURAGE DE NE PAS SE TAIRE

Depuis près de 30 ans que j’exerce, je m’aperçois d’une constante dans la profession : Nous nous gargarisons d’être libéraux et indépendants. Dans notre cabinet, avec notre personnel, avec nos patients, nous avons le pouvoir de décision.

 

Ce pouvoir est réel. Alors, pour ne pas le perdre, on ne fait pas de vague. On reste dans son coin pour ne pas se faire remarquer. On se tait et on laisse faire les autres sans s’impliquer dans le débat professionnel. À la limite, on veut bien entendre les autres, mais surtout, on ne veut pas être entendu. On ne veut pas que les autres sachent ce que l’on pense, car ce serait aussitôt avoir une étiquette collée dans le dos. Souvent, on se met du côté du plus fort, des puissants et on admet tout ce qui est dit puisque c’est la majorité imposante qui décide.

Lire la suite de cette entrée »

Le lobbying de la MGEN auprès de nos parlementaires, pouvoirs publics et autorité administratives est impressionnant. Il faut dire que l’enjeu est de taille : soumettre la profession à son autorité en nous imposant nos prix.

Les communistes ont fait cela en URSS, les anglais les ont imités : nous connaissons le résultat peu enviable des soins dentaires dans ces pays qui sont revenus au libéralisme médical contrôlé mais non soumis. Lisez notre lettre aux députés …

Cliquez ici…

Lettre ouverte à la Cour des comptes : Mesdames, Messieurs, les chirurgiens-dentistes ne sont pas des « rentiers » lorsqu’ils réalisent des prothèses dentaires sur leurs patients.

Lisez la lettre adressée au Président Didier MIGAUD.

Cliquez ici…