DSI CONTRE LA DÉSINFORMATION DE FRANCE 2

France 2 dans son émission de la semaine dernière a diffusé un
reportage baigné dans la désinformation (pour visionner).
profession et les chirurgiens-dentistes en prenant pour prétexte les
prothèses chinoises.

Manipulés par un lobbying commandité par certains laboratoires de
prothèses, les chirurgiens-dentistes sont à nouveau montrés du doigt par une information tronquée.
DSI a tenu à répondre à la manipulation.
Lorsque la profession est en danger ou accusée, qui répond ?
Personne. Nos principaux responsables sont tous occupés à choisir des postes, à évaluer leurs rémunérations, à s’attribuer des fonctions honorifiques rentables ou à faire de la représentation inefficace.
Alors, DSI est et restera encore seul à être réactif et à défendre
notre réputation. Nous ne sommes impressionnés par personne et même s’il faut dénoncer l’inertie des nôtres nous le ferons.

Si vos patients vous questionnent sur l’émission de FRANCE 2, donnez-leur une copie de notre lettre. FR 2 ENVOYE SPECIAL 2010

QU’ATTENDEZ-VOUS POUR NOUS SOUTENIR ET REJOINDRE DSI?
ÊTRE NOMBREUX NOUS FERA ENTENDRE PLUS VITE ET PLUS FORT

Bien cordialement
Pour le bureau de DSI, le Président, Rudyard BESSIS

Lettres à consulter

REPONSE :

Monsieur,

Je souhaiterais donner un petit avis concernant le reportage de France 2
et, de faite, à la lettre de monsieur Philippe Rudyard Bessis, Président
de DSI.

En tant que prothésiste dentaire j’ai trouvé ce reportage très médiocre
et sans nul doute réalisé par des personnes peu compétentes en la matière.

Comme il est dit dans la lettre de Monsieur Philippe Rudyard Bessis
je trouve évident qu’il soit absurde de considérer les laboratoires dentaires
étrangers (Chinois) comme étant à priori mauvais (ou les Français et
Belges excellents) !
Pour quelle raison les seraient-ils et est-il vraiment encore nécessaire
de le dire alors qu’en effet tous en Europe nous consommons Chinois ?

La question que je me pose ici est comment il est encore possible de
tourner tellement autour du pot ?

Je m’explique : comme je le disais, je suis prothésiste dentaire (indépendant,
depuis plus de 35 ans en région néerlandophone de Belgique.

Permettez-moi d’abord à titre d’exemple: depuis quelque mois, particulièrement
par le biais d’une revue (7.800 expl.) distribué et rédigé par des dentistes Belges,
à coup de +/-2.000€ par mensuel (20.000€ an) le marché Belge se voit inondé
par la publicité d’un laboratoire Parisien fabricant à l’étranger (Chine).

http://www.protilab.com/home
Publicité pour la Belgique
http://img301.imageshack.us/i/protilab.pdf/

– Traduction (sommaire) : 3.000 dentistes Français satisfait.
– Couronne porcelaine sur métal (?) 65€
– Couronne porcelaine sur zirconium 119€
– Prothèse amovible pour édenté total : 99€

Nos dentistes sont hyper bien formés et compétents. Les appareils prothétiques
sont à priori parfaitement bien faits.

Au niveau de la fabrication les prix se démocratisent pour les
dentistes.… etc.

Tout baigne !

Franchement, m’adressant ici à des intellectuels je ne peux que demander
où pourrait se trouver le problème ?

A moins qu’il ne vienne …
Autre exemple ?

Licencié… ou reclassé en Hongrie pour 425 euros mensuels La Hongrie
ou le chômage ?

Les salariés de l’entreprise Bosal se sont vus proposer d’aller travailler
en CDD du côté de Budapest pour quelque 425 euros par mois.

Les employés de cette usine de fabrication de pots d’échappements
installée à Annezin, dans le Pas-de-Calais, devraient être rares à accepter
ce reclassement.

Cette pratique n’est pas originale, d’autres entreprises, comme Staf, à
Hénin-Beaumont, ou Carreman, à Castres, y ont déjà eu recours et
voulaient envoyer leurs employés au Brésil ou en Inde…


Bonjour,

Ainsi que Madame la ministre de la santé l’a écrit dans sa réponse
ministérielle, toute la traçabilité est obligatoire pour les laboratoires
de prothèses.

Cela justifie ses propos rassurants.

Veuillez vous connecter sur notre lien et vous lirez les termes précis

et sans ambiguïté de Madame la ministre.

Bien cordialement,

Rudyard BESSIS
Président DSI

6 réponses à to “DSI CONTRE LA DÉSINFORMATION DE FRANCE 2”

  • A.W.:

    Le pôvre Goldberg, que je connais bien, et qui précise depuis des années qu’aucune étude sérieuse ne permet de parler de la toxicité des amalgames pour le patient (pour le dentiste c’est un autre problème…) ils arrivent même à lui faire dire le contraire ! Alors qu’ils n’a plus d’exercice libéral et qu’il n’est lié à aucune laboratoire…
    Pour fixer les idées, je fais appel aux chinois depuis plusieurs années et je constate, avec grand regret, mais peut-être le labo LABOCAST, avec le tarif le plus cher pour eux, fait une bien meilleure qualité que ce qui se fait en France, que la qualité est bien meilleure que ce qui se fait habituellement dans notre belle France. Le seul problème est éventuellement pour les unitaires antérieures dont la teinte peine puisque le seul moyen de transmission est le teintier. Mais si on se donne la peine de faire un dessin, cela est plutôt bien.
    Pour les reconstructions complexes sur implants, ils sont vraiment super. Les coulées métalliques sont extraordinaires et les joints céramique-dent tout à fait remarquable, surtout au microscope!!!!!
    Je précise avoir fait ma prothèse moi-même pendant plusieurs décennies, que je connais les difficultés rencontrées, que j’ai figuré dans des jurys de « maitrise » et de « brevet professionnel », donc les plus haut diplômes délivrés en France actuellement, et que j’ai enseigné les biomatériaux quelques années à Paris V.
    Je suis au seuil de ma retraite. Le seul frein à mon expression est que mon meilleur copain, prothésiste de très haut niveau mais dont les adaptations ne sont pas aussi bonnes, n’est pas informé des mes « infidélités »….et cela me pose problème pour faire un « comming out », car outre mon poids de diplômes et que je suis expert judiciaire, je suis un peu muselé ! ! !
    Je vais tout de même y penser… mais est-ce que cela pourrait servir à quelque chose ???
    Bien à vous,
    Alain W.

  • TRUBLION:

    La confection d’une prothèse céramique se limiterait donc à un peu de poudre Docteur ?
    Vous semblez oublier dans votre démonstration tous les éléments, matériels et matériaux utilisés pour sa réalisation .
    Que ce soit le plâtre, les cires, le revêtement, l’alliage, il faut bien les payer ces produits-là ! Vous défendez votre plateau technique mais comment travaille un laboratoire de prothèse …? Avec du matériel (four de chauffe, fronde, malaxeur sous vide, taille plâtre, spatule chauffante, four à céramique, sableuse, pièce à main, fraises …qu’il faut financer tout comme votre plateau technique ! Quant aux frais d’électricité, de gaz, de téléphone et de coursiers, ils sont aussi vrais pour le laboratoire !
    Connaitriez-vous si mal que ça les professionnels qui travaillent à bas coûts pour vous …?

  • TRUBLION:

    La confection d’une prothèse céramique se limiterait donc à un peu de poudre Docteur ?
    Vous semblez oublier dans votre démonstration tous les éléments, matériels et matériaux utilisés pour sa réalisation .
    Que ce soit le plâtre, les cires, le revêtement, l’alliage, il faut bien les payer ces produits-là ! Vous défendez votre plateau technique mais comment travaille un laboratoire de prothèse …? Avec du matériel (four de chauffe, fronde, malaxeur sous vide, taille plâtre, spatule chauffante, four à céramique, sableuse, pièce à main, fraises …qu’il faut financer tout comme votre plateau technique ! Quant aux frais de loyer, d’électricité, d’eau, de gaz, de téléphone et de coursiers, ils sont aussi vrais pour le laboratoire !
    Sans oublier bien sûr le salaire du technicien …
    Connaitriez-vous si mal que ça les professionnels qui travaillent à bas coûts pour vous …?

  • Monsieur,

    Je souhaiterais donner un petit avis concernant le reportage de France 2 et, de faite, à la lettre de monsieur Philippe Rudyard Bessis, Président de SDI.

    En tant que prothésiste dentaire j’ai trouvé ce reportage très médiocre et sans nul doute réalisé par des personnes peu compétentes en la matière.

    Comme il est dit dans la lettre de Monsieur Philippe Rudyard Bessis je trouve évident qu’il soit absurde de considérer les laboratoires dentaires étrangers (Chinois) comme étant à priori mauvais (ou les Français et Belges excellents) !
    Pour quelle raison les seraient-ils et est-il vraiment encore nécessaire de le dire alors qu’en effet tous en Europe nous consommons Chinois ?

    La question que je me pose ici est comment il est encore possible de tourner tellement autour du pot ?

    Je m’explique : comme je le disais, je suis prothésiste dentaire (indépendant, depuis plus de 35 ans en région néerlandophone de Belgique.

    Permettez-moi d’abord à titre d’exemple: depuis quelque mois, particulièrement par le biais d’une revue (7.800 expl.) distribué et rédigé par des dentistes Belges, à coup de +/-2.000€ par mensuel (20.000€ an) le marché Belge se voit inondé par la publicité d’un laboratoire Parisien fabricant à l’étranger (Chine).

    http://www.protilab.com/home
    Publicité pour la Belgique
    http://img301.imageshack.us/i/protilab.pdf/
    Traduction (sommaire):
    3.000 dentistes Français satisfait.
    Couronne porcelaine sur métal (?) 65€
    Couronne porcelaine sur zirconium 119€
    Prothèse amovible pour édenté total : 99€

    Nos dentistes sont hyper bien formés et compétents.
    Les appareils prothétiques sont à priori parfaitement bien faits.
    Au niveau de la fabrication les prix se démocratisent pour les dentistes.
    … etc.
    Tout baigne !

    Franchement, m’adressant ici à des intellectuels je ne peux que demander où pourrait se trouver le problème ?

    A moins qu’il ne vienne …
    Autre exemple ?
    Licencié… ou reclassé en Hongrie pour 425 euros mensuels
    La Hongrie ou le chômage ? Les salariés de l’entreprise Bosal se sont vus proposer d’aller travailler en CDD du côté de Budapest pour quelque 425 euros par mois.
    Les employés de cette usine de fabrication de pots d’échappements installée à Annezin, dans le Pas-de-Calais, devraient être rares à accepter ce reclassement. Cette pratique n’est pas originale, d’autres entreprises, comme Staf, à Hénin-Beaumont, ou Carreman, à Castres, y ont déjà eu recours et voulaient envoyer leurs employés au Brésil ou en Inde…

    Cordialement

    Robert Nyst

  • Robert Nyst:

    Bonjour,
    Je suis rassuré concernant la traçabilitée, par contre par rapport à certain droit fondamentaux ?

    Article 23
    3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

    Cordialement

    Robert Nyst

    PS: je n’ai pas trouvé votre lien.

  • jaudoin, lyon:

    Certes le sujet est dérangeant pour la profession, mais il faut raison garder. A cela deux motifs
    1* les sujets de « reportage » des médias sont tous sans execption polémistes et « percutants » recherchant le scandale plus que l’information: c’est une question d’éthique qui est souvent soulevée et jamais résolue.
    2* la relation patient praticien doit être « privilégiée » donc établie sur la confiance….réciproque! les questions agressives de certains patients montrent de leur part une perte ou une absence de confiance envers le praticien. Dans ce cas, il est préférable de mettre le hôla à cette relation et conseiller au dit patient de trouver un praticien en qui il aurait toute confiance (sic) sinon prenons ces questions avec humour.
    Pour le sujet -prothésiste-, gardons raison là encore. Le syndicat de gros labos de prothèse se comporte comme Iznogoug, aidé en celà, il faut malheureusement le dire, par certains confrères qui se laissent manipuler. Mais n’oublions pas les très nombreux prothésistes exercant en « petits » laboratoires et réalisant de magnifiques travaux.

Laisser un commentaire