LES CONDAMNATIONS DE LA MGEN

TOUS LES ADHÉRENTS DE LA MGEN DOIVENT ÊTRE REMBOURSÉS DE FACON ÉGALITAIRE, MÊME SI LEUR CHIRURGIEN-DENTISTE N’EST PAS SIGNATAIRE DU PROTOCOLE MGEN-CNSD :


Par décision en date du 8 novembre dernier, le tribunal d’instance de PARIS 13 a condamné une nouvelle fois la MGEN du fait de la discrimination financière dans ses remboursements. Le tribunal a même ordonné la publication intégrale du jugement (lire le jugement…).

C’est une nouvelle victoire fantastique obtenue par DSI

La jurisprudence s’installe durablement grâce au travail incessant de DSI.

Nous avons alerté la profession sur le caractère malsain de l’envahissement de notre profession par les complémentaires santé. Nous avons engagé un long combat contre la MGEN et ce protocole inqualifiable qui nous a été imposé par le syndicat mammouth dont le seul objectif est de ligoter notre profession afin de nous mettre sous la tutelle des financiers de la santé.

Nous avons tous été choqués par la méthode employée qui est la caractéristique de ce syndicat majoritaire qui sans nous demander notre avis, sans faire de sondage, ou mieux, de référendum a vendu notre profession aux complémentaires.
PLUS DE LA MOITIÉ DE LA PROFESSION N’EST PAS TOMBÉE DANS CE PIÈGE.

Pourtant les arguments positifs ne manquaient pas : paiement direct du praticien par la complémentaire, ce qui sécurise les entrées d’argent  plafond des tarifs relativement élevé, ce qui est attractif car de nombreux confrères ont augmenté leurs prix afin d’entrer dans la fourchette haute des honoraires proposés  augmentation du nombre de leurs patients guidés par les complémentaires vers les cabinets « partenaires »… bref, tout pour plaire.

Mais la réalité est autre lorsque vous tombez dans les mailles du filet : demande d’entente préalable et justification de vos actes même en cas d’accord direct avec le patient  analyse de votre plan de traitement par un praticien inconnu et dont la compétence n’est pas reconnue  violation du secret médical sans quoi le patient n’est pas pris en charge  retard dans les paiements  mise sous tutelle de votre activité avec possibilité de vous rayer de la liste des partenaires … et ce n’est pas tout.

Aujourd’hui, nous voyons une publicité à la télévision d’une complémentaire santé qui clame haut et fort que dans son réseau partenaire, les chirurgiens-dentistes appliquent DES TARIFS DE PROTHÈSES EN MOYENNE 20% MOINS CHÈRES ET LES GARANTISSENT 10 ANS !

Soyons lucides et prévoyons l’avenir : demain la publicité portera sur les prothèses 40% moins chères et garanties 15 ans et bientôt les prothèses seront à – 60 % et elles seront garanties 20 ans …

Après les implants soldés, les prothèses à bas coût, les soins à tarif déficitaire, que nous restera-t-il ? Qui sera alors le dindon de la farce ? Le praticien de base qui devra travailler plus pour gagner moins.

POUR LA SURVIE DE NOTRE PROFESSION

POUR CONSERVER LE CARACTÈRE LIBÉRAL DE NOTRE PROFESSION

RESILIEZ  VOS CONTRATS AVEC LES COMPLEMENTAIRES SANTE

SORTEZ DE CE SYNDICAT MAJORITAIRE QUI NOUS DICTE SA LOI
SANS JAMAIS NOUS DEMANDER NOTRE AVIS

ADHÉREZ À DSI AFIN QUE NOTRE PROFESSION SOIT ENTENDUE AVEC VIGUEUR ET COURAGE

Réagissez. C’est notre métier que l’on défend.
Aidez-nous à combattre l’inertie et la soumission.

Laisser un commentaire